7ALimoges

Mémoires limougeaudes #02

Durée : 3min 0sec | Postée : 13/04/2020 | Chaîne : Découvrir Limoges
Partager | Exporter | Notez
Mémoires limougeaudes #02 En provenance directe des Archives municipales de Limoges le moment fort de l'inauguration de la statue de Jourdan. Fils de chirurgien, Jean-Baptiste Jourdan voit le jour le 29 avril 1762 à Limoges. Il est commis en soieries quand il s'engage, en 1778, pour aller se battre en Amérique (1779-1781). Revenu en France, réformé en 1784, il s'établit mercier dans sa ville natale.
Capitaine de la garde nationale locale, il part à l'armée du Nord après avoir été élu lieutenant-colonel des volontaires de la Haute-Vienne. Il combat à Jemmapes (6 novembre 1792) et Neerwinden (18 mars 1793) et devient général de brigade le 27 mai 1793 puis de division le 30 juillet suivant.
Il obtient d'abord une série d'éclatants succès dont les deux principaux sont Wattignies (15-16 octobre 1793) — bataille que Napoléon  considérait comme la principale de la Révolution — et Fleurus (26 juin 1794). Mais il subit ensuite des échecs de plus en plus fréquents qui culminent en 1796  avec la défaite de Warzburg (3 septembre) subie face aux Autrichiens de l'archiduc Charles. La perte de cette bataille force les armées françaises à évacuer la rive gauche du Rhin. Tout en rejetant la responsabilité de la déroute sur le Directoire, incapable, selon Jourdan, de lui fournir les moyens d'action nécessaires, il démissionne et retourne à sa mercerie.
D'autres campagnes, d'autres engagements feront sa vie. Il meurt le 23 novembre 1833 alors en fonction comme gouverneur des Invalides. Il sera inhumé dans la crypte des gouverneurs de la cathédrale Saint-Louis des Invalides.